Pâtissière du mois : Maëlle Acakpo, la pâtissière du bien-être

Le plus important parfois, n’est pas de garder la lumière sur soi mais aussi de la mettre et la partager avec les autres. Gounou l’a compris. Dans son domaine de pâtisserie et d’alimentation, nous vous présenterons désormais chaque mois, un article portrait d’un pâtissier d’ici ou d’ailleurs. Les faire connaitre et faire découvrir leur talent sont nos objectifs. Pour ce premier numéro, nous vous amenons à la rencontre de la pâtissière béninoise Maëlle Acakpo.

Elle vous intriguerait si vous la voyez. Son allure de femme ronde et son beau teint noir ne sont pas les premières choses qui capteront votre attention sur elle. Mais Maëlle sait se faire une place dans la foule, elle n’a pas peur de donner son avis et surtout elle sourit. Ne dit-on pas que le sourire est contagieux ? Celui de Maëlle Acakpo l’est à coup sûr. Et quand vous arrivez finalement à goûter une pâtisserie faite de ses mains, la douceur est assurée. Et pourtant, rien ne la prédestinait à ce métier. En effet, elle nous raconte qu’après l’obtention du BAC, elle s’est d’abord orientée vers la pharmacie. Renvoyée des locaux de la Faculté des Sciences et de la Santé une année plus tard parce que n’ayant pas validé les matières de l’année, elle se lance dans l’univers de la pâtisserie. Déclaré 1ère du Bénin au BTS 2014 dans sa filière Hôtellerie-Restauration, la jeune femme poursuit son rêve et obtient sa Licence en Tourisme et Hôtellerie. Dès lors, elle multiple les stages et formations dans les structures de la place afin d’optimiser ses compétences. « En mars 2019, je représente l’Afrique sub-saharienne aux Rencontres Gastronomiques d’Agadir. Une expérience de plus, une collaboration avec plus de 50 chefs marocains et français et en particulier avec les chefs de l’École Nationale Supérieure de Pâtisserie Ducasse qui me sera très bénéfique ».

L’univers de la pâtisserie n’a donc plus de secrets pour elle. Ses spécialités sont :  la religieuse, la galette des rois, la pizza, les cakes, les madeleines, les petits fours, les viennoiseries, les cakes, les tartelettes aux fruits ou au citron. Mais surtout, Chef Maëlle nous propose des pâtisseries faites sans blé, sans gluten et sans sucre raffiné. Parlant d’elle, elle nous explique que « dans son désir de répondre à un besoin de sa communauté, elle a décidé de s’orienter dans une pâtisserie unique, une pâtisserie saine différente de la traditionnelle que nous connaissons tous. Une pâtisserie gourmande, authentique et généreuse et remplit de biens faits. Il est possible de consommer au Bénin, des pizzas, croissants, des religieuses, des éclairs, des tartelettes aux fruits fait sans blé et sans gluten. Consommer également du pain à base de farine de manioc, patate douce et plantain ». Mais elle veut aussi faire connaitre son métier. De ce fait, depuis 2017, elle organise l’atelier les P’tits Chefs pour les enfants de 6 à 13 ans afin de les initier à l’art culinaire. De plus, de par sa collaboration avec Planète terre à terre TV, elle anime aussi l’émission de cuisine : Ma cuisine au naturel. Au travers de cette émission, elle vous plonge dans l’univers de la pâtisserie saine en partageant librement ses recettes avec le public. Maëlle, qui s’inspire de la pâtissière Johanna Le Pape nous confie que « l’un de mes plus grands rêves est de voir mon atelier de cuisine ‘’les p’tits chefs’’ sur les écrans d’une grande chaîne internationale et aussi je désire rentrer en collaboration avec Canal+ pour d’autres projets. Par ailleurs, je rêve que nous ayons des chefs étoilés au Bénin, des concours de pâtisserie digne du nom, des écoles professionnelles en pâtisserie. Il reste tant de chose à faire ». Parce que pour elle : « La pâtisserie est un voyage perpétuel à la rencontre des saveurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =